5.0 out of 5.0 stars

 

 

Écrit par Emma Green, pseudonyme derrière lequel se cache en vérité deux actrices, “10 bonnes raisons de te détester” a été publié au format papier en juillet 2020 par les Éditions Addictives. Après de nombreux romans, c’est encore un sans-faute pour ce duo d’écrivaines. 

 

 

Il aura suffi d’une nuit avec un inconnu pour que la vie de Gabrielle bascule et que deux petits êtres viennent la changer à jamais. Pendant sept ans, elle s’est toujours débrouillée seule, mais au bout de tant d’années, ses enfants demandent à rencontrer leur père. Après de longues recherches, elle retrouve enfin sa trace à l’autre bout du monde. Sans plus attendre, elle embarque direction Hawaï prête à bousculer le quotidien d’Art Pearson, telle une tempête. Il pensait ne jamais la revoir et voilà que son passé le rattrape, pour le meilleur ou pour le pire ? 

 

« Je vais m’accrocher tu le sais. Je ne cède jamais. Difficile n’est pas impossible. Art Pearson n’est pas inaccessible. » 

 

Ce roman est un gros coup de cœur. Il réunit tout ce qu’il faut : de l’humour, de l’amour, des scènes saisissantes et surtout de belles leçons de vie. Le cadre paradisiaque permet de replonger en vacances, au bord de l’océan pendant quelques instants. C’est une réelle échappatoire en ces temps difficiles. Il est impossible de le quitter une fois commencé. Les pages s’enchaînent et les chapitres défilent. La plume d’Emma Green est fluide et addictive. Elles savent parfaitement écrire ces instants de famille, ces déclarations pimentées ainsi que ces passages prenant aux tripes. Le récit transmet milles émotions que ce soit de la colère, de la peur, de la joie, de la tristesse, de l’amour. Il ne laisse aucun répit. Le lecteur vit avec les personnages et c’est ce qui rend ce livre aussi captivant. 

 

Les protagonistes sont tout aussi attachants. Gabrielle est un cyclone. C’est une femme admirable, qui n’a jamais rien lâché. Elle a toujours tout fait pour que ses enfants soient heureux. C’est une battante, gardant toujours la tête haute. Face à un Art parfois boudeur, parfois renfermé, elle ne se laisse jamais abattre. Elle est d’abord venue pour ses jumeaux et elle lui fait bien comprendre. Alors, ce héros se dévoile et laisse tomber ses barrières. Art montre une facette de lui attendrissante et paternelle. 

 

Néanmoins, ça reste électrique entre ces deux-là. Les répliques acérées fusent et leurs corps s’attirent autant qu’ils se repoussent. Le duo fait des étincelles et ils renversent tout sur leur passage, faisant parfois trop de dégâts. Les personnages secondaires ont autant d’importance. Ils ne sont pas de simples figurants et sauront émouvoir le lecteur autant qu’Art et Gaby. Sans oublier, Sirius et Hermione, les jumeaux. Ce sont deux boules d’amour qui ont tant à faire découvrir. Ils apportent énormément de dynamisme à l’intrigue. Il est impossible de ne pas se prendre d’affection pour eux et Art va vite s’en rendre compte. 

 

Au-delà de célébrer l’amour, cet ouvrage est un éloge à la famille. Il met en scène la construction d’une tribu où chaque membre essaye de s’apprivoiser petit à petit. Ce sont de beaux moments où après la peur de la première rencontre, viennent les liens qui se tissent. “Les” Emma Green savent comment les écrire avec justesse. Ces représentations sont aussi merveilleuses qu’importantes et touchent en plein cœur. À côté de ça, il fait beaucoup rire. L’ouvrage est parsemé d’humour, que ce soit dans les échanges entre Art et Gaby, comme dans les situations cocasses aussi imprévisibles que drôles. Additionné à de nombreuses références à Harry Potter, il y a de quoi passer une très bonne lecture. Les sourires et la tendresse se mélangent alors à la perfection.

 

Toutefois, les autrices arrivent à aborder des thématiques poignantes faisant de ce livre bien plus qu’une simple comédie romantique. Ce sont des sujets bouleversants qui viennent enrichir l’histoire et lui donner une dimension plus sérieuse. 

Ce récit est donc un magnifique hymne à l’amour qu’une famille peut se porter, à une reconstruction possible, peu importe le passé. Il raconte la vie de gens qui se sont quitter pour mieux se retrouver, faisant face à tous les obstacles parce que « difficile n’est pas impossible ». 

 

 

 

 

 

 

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *