Christiane Jatahy est une artiste brésilienne engagée aux multiples facettes : metteuse en scène, dramaturge et cinéaste.

Née en 1968 à Rio de Janeiro dans une famille d’artistes, Christiane Jatahy commence sa vie d’artiste par une école de théâtre et devient comédienne. En 2004, elle se tourne vers la mise en scène. Avec sa compagnie Vértice de Teatro, elle créé une trilogie autour de figures féminines du théâtre : Julia d’après Mademoiselle Julie d’August Strindberg en 2012, What if they went to Moscow d’après Les Trois Sœurs de Anton Tchekhov en 20142 et A Floresta que anda d’après Macbeth de William Shakespeare en 2016.

Extrait de Julia, de Mademoiselle Julie de Strindberg au 104

On voit alors son style se démarquer complètement des schémas traditionnels. En mêlant cinéma et théâtre dans des dispositifs qui effleurent parfois l’installation artistique, le spectateur est invité à vivre une expérience inédite. Elle souhaite par là remettre en cause le rapport frontal scène-public et brouiller la frontière entre le réel et la fiction. Avec sa réinterprétation des classiques du théâtre, elle aborde des questions contemporaines comme la politique brésilienne, la migration et l’exil. En faisant participer le spectateur à sa performance, elle pousse celui-ci à se poser des questions et à se sentir concerné. Elle créé alors une forme théâtrale nouvelle, bouleversante et rend au théâtre la possibilité d’être véhicule de message politique et ne plus être simplement un divertissement. Au delà des mots pour décrire son travail, il faut absolument le vivre pour le comprendre. Attention cependant aux âmes sensibles, certains passages peuvent faire preuve d’une certaine violence.

Interview de Christiane Jatahy sur son spectacle A Floresta que anda au 104

On peut voir ses mises en scènes en France, elle a l’habitude de travailler avec le 104 à Paris, mais également la Comédie Française et est artiste associée à l’Odéon. On peut d’ailleurs l’y retrouver pour son spectacle adapté du film Dogville de Lars Von Trier entre le 29 janvier et le 20 février 2021 (spectacle en français et portugais, surtitré en français) aux ateliers Berthier
En savoir plus ici

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *