En 2018, Legendary Pictures avait annoncée avoir acquis les droits de la franchise animée japonaise Mobile Suit Gundam pour une adaptation en live-action destinée au grand écran et depuis, silence radio… Alors qu’on pensait le projet complètement mort, un certain Netflix vient prêter main forte pour le réssusciter.

Gundam, qu'est-ce que c'est ?

A l’origine, Mobile Suit Gundam ou Gundam pour les aficionados est à l’origine une franchise animée japonaise créée en 1979 par le collectif Hajime Yatate du studio Sunrise et le réalisateur Yoshiyuki Tomino, qui travaillait autrefois pour Mushi Production, célèbre studio d’animation nippon créé par le “Dieu du manga” Osamu Tezuka (Astro Boy, Le Roi Léo). 

 

Appartenant au genre “mecha” (prononcez “mé-ka”) et à la science-fiction, ce genre met en avant des robots géants comme un certain Goldorak (UFO Robot Grendizer en VO) quelques années plus tôt ou encore Evangelion et Robotech.

 

Après avoir connu des débuts difficiles, Gundam devient un véritable phénomène de société au Japon puis dans le monde à travers des animes, mangas, produits dérivés, expositions, des maquettes à construire qui se vendent comme des petits pains et même un café !

 

Souvent comparé à Star Wars en Occident, le succès de la franchise ne s’est jamais démenti comme le prouve la construction d’un robot gigantesque de 18 mètres de haut pesant 24 tonnes du RX-78F00 Gundam situé à Yokohama, une ville portuaire à seulement 30 minutes du centre de Tokyo par train. On peut dire qu’en matière de robotique et de technologie, nos amis nippons sont vraiment à la pointe.

Les Gundam partent en "live" !

Après les succès de films tels que Transformers ou encore Pacific Rim, il était normal que Legendary et Netflix veulent s’attaquer à l’une des franchises les plus lucratives de l’animation japonaise.

 

Pour diriger ce projet de grand envergure, ils font appel au metteur en scène Jordan Vogt-Roberts, connu pour le très moyen Kong: Skull Island, pour adapter le tout premier Gundam en prises de vues réelles. Côté scénario, l’écriture sera confiée à Brian K. Vaughan, le célèbre scénariste de comics derrière les excellents Y, The Last Man ou encore Saga

 

En attendant de découvrir ce Gundam “made in Hollywood” sur la plateforme américaine, Steven Spielberg avait d’ailleurs rendu hommage à la franchise en incluant le très célèbre RX-78-2 Gundam dans son film dédié à la pop culture Ready Player One dans une séquence mémorable où on le voit affronter Mechagodzilla.

david_plumculture

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *