Au bord du Canal de l’Ourcq se tient une péniche sobre, mais qui renferme des trésors de verdure luxuriante et de littératures incroyables. On y parle nature, écologie et voyages, portés par le doux bruit de petites vagues inoffensives, sans risque de mal de mer. Plongée au coeur de l’espace incroyable où Cyrielle passe ses journées, entouré d’eau et de plantes, l’idéal pour faire germer les bonnes idées.

La seule librairie-péniche-botanique de France

Le lieu n’est déjà pas bien commun pour accueillir une librairie, livres et eau faisant rarement bon ménage ! En arrivant, on découvre un petit havre baigné par les rayons du soleil, où différents feuillages se disputent l’espace, avant d’entrer dans cette librairie qui fait la part belle à la nature. Transformée en ce repère littéraire il y a près de quarante ans, L’eau et les rêves a été reprise il y a trois ans par Cyrille, le propriétaire de cette péniche atypique qui accueille également un café sur sa terrasse. Devenu libraire par la force des choses, il a souhaité partager sa passion pour la nature, les jardins, l’écologie, ou encore la forêt, dans un endroit dédié à la botanique dans tous ses aspects. 

 

La thématique est rarement abordée, et pourtant, elle est aujourd’hui centrale dans notre quotidien. On trouve un rayonnage spécialement adressé aux enfants, de plus en plus développé face à l’intérêt et le besoin d’apprendre grandissant des nouvelles générations. Certaines maisons d’édition ont fait de ces thématiques leur ligne éditoriale, comme Rustica, et proposent des ouvrages sur le Do It Yourself, pour créer ses propres cosmétiques naturels, mais également le zéro déchet, la permaculture, adressés tant aux adultes qu’aux enfants. En parcourant les rayons, le lecteur curieux peut profiter de la diversité des domaines abordés, du voyage au chamanisme, en passant par la santé, la cuisine ou la construction écologique.

Après la crise, la librairie sort la tête de l’eau

Longtemps sans actualités à cause de la crise sanitaire et des restrictions, la librairie commence à se remettre à flot. Cyrielle y organise régulièrement des rencontres avec des auteur·ices, et accueillera notamment pour une dédicace le 1er juillet le député Loïc Drombreval, préfacé par Nicolas Hulot dans Barbaries, autour du bien-être animal. Des expositions, des ateliers autour de l’écologie, mais également des festivals, des ventes de plantes et des trocs viennent compléter l’offre du repère marin. Et puis, avec la réouverture des bars et des cafés, si vous êtes amateur de bières et de livres, aucun doute que vous avez trouvé là un bon endroit où passer vos soirées !

À découvrir au 9 quai de l’Oise, à Paris, métro Crimée, du mardi au dimanche, de 10h à 23h. 

graziella_plumculture

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *