Trouvez-vous les sujets scientifiques ennuyeux et peu intéressant ? Laissez-nous vous faire changer d’avis. Il existe de nombreux procédés pour parler science, comme celui de la vulgarisation. Notamment sous un format qui ne cesse de gagner en popularité : celui du podcast. La rédaction de Plum’Culture vous propose de découvrir quelques comptes et chaînes de plus en plus tendance sur nos réseaux sociaux.

En ces temps de crise sanitaire, il est compliqué de porter un intérêt pour l’éducation et l’apprentissage. Surtout lorsque la culture peut s’avérer quelque chose de barbant ou d’ennuyant. Pourtant, de nombreux experts ou de passionnés, qui sont très familiers avec les opportunités qu’offrent les réseaux sociaux ou encore les outils web, décident de partager plus facilement et de façon plus éducative, leurs connaissances.
Le partage de connaissance via des communications web touchent un public de plus en plus nombreux et s’avère être source d’intérêt et d’inspirations. Une culture plus facile d’accès se livre au internaute. C’est notamment le cas de la culture scientifique. Et plus particulièrement, de la vulgarisation de celle-ci.

Qu'est-ce que la vulgarisation scientifique et leur motivation ?

En bref, la vulgarisation scientifique pourrait se définir comme un contenu d’origine culturelle ou scientifique qui est partagé vers un public plus large, en marge du lieu de construction de ces savoirs.
Il s’agit ici de diffuser publiquement des connaissances scientifiques destinés à l’origine à une communauté restreinte. L’objectif de ce concept de vulgarisation vise à étendre la culture, mais également d’informer les citoyens sur les avancées scientifiques.
L’un des autres objectifs de la vulgarisation serait de créer des passions, des vocations à son public. Le fait d’exposer la culture (ici la culture scientifique) permet d’éveiller les esprits et de donner envies aux plus jeunes d’en apprendre toujours plus.

Quand la science s'approprie les supports sociaux

En bref, la vulgarisation scientifique pourrait se définir comme un contenu d’origine culturelle ou scientifique qui est partagé vers un public plus large, en marge du lieu de construction de ces savoirs.


Il s’agit ici de diffuser publiquement des connaissances scientifiques destinés à l’origine à une communauté restreinte. L’objectif de ce concept de vulgarisation vise à étendre la culture, mais également d’informer les citoyens sur les avancées scientifiques.


L’un des autres objectifs de la vulgarisation serait de créer des passions, des vocations à son public. Le fait d’exposer la culture (ici la culture scientifique) permet d’éveiller les esprits et de donner envies aux plus jeunes d’en apprendre toujours plus.

Concept et format : quand la culture scientifique devient influenceuse

Instagram est de plus en plus utilisé comme média pour la vulgarisation. Ce support de communication possède des avantages afin de mieux vulgariser les sciences.
Comme dit précédemment, c’est un réseau social, il est donc accessible. Instagram est gratuit, il requiert peu d’efforts (en recherche notamment), il est accessible sur différents appareils. L’accessibilité est le premier atout !


Le second atout est basé sur la manière ludique et pédagogique. Comme sur youtube, instagram peut utiliser l’art du montage pour rendre la culture scientifique plus amusant (animations, effets, montage photo), que ce soit par la vidéo ou des illustrations. Instagram possède la fonctionnalité des « stories » qui peut permettre aux publics (les abonnées) d’interagir, comme par exemple : des quiz, des défis, des jeux, des sondages…Les stories sont limités dans le temps, il faut que l’information soit simple, précis afin d’évoquer un sujet intéressant de façon abrégé.


Instagram comme tout autre réseau social (facebook, twitter, youtube, etc.) permet aux internautes de participer aux débats, avec comme par exemple : des commentaires, des sondages…Rendant plus ludique et rendre ainsi plus actif les internautes sur des sujets scientifiques.


Pour mieux comprendre comment instagram vulgarise les sciences, l’équipe de Plum’Culture propose d’examiner quelques comptes instagram.

Quelques comptes instagram :

Il existe énormément de comptes sur ce réseau social ayant pour sujet, la vulgarisation scientifique. Nous pouvons par exemple citer ces comptes assez populaire :
Pour la science (20.1K abonnés),
La Curiosité du Soir (8 506 abonnés),
Viviane Scilabus (4 138 abonnés), etc.

 

Cependant, la rédaction de Plum’Culture préfère présenter quelques comptes instagram (francophone) ayant un peu moins d’abonnés, mais qui ont su nous séduire !

Baleine sous gravillon (BSG)

Le compte a été créé des suites du premier confinement en mai 2020. Baleine sous gravillon se spécialise dans la vulgarisation scientifique sur la biodiversité ainsi que la nature. Mais l’équipe bénévole de ces podcasts indépendants n’hésite pas à évoquer divers sujets. L’approche du compte, dont les podcasts sont également disponibles sur leur site, est d’inviter des spécialistes ou passionnés à parler de leur passion et connaissance à travers des podcast d’environ 40 min. Le dernier en date publié le 17 mars 2021, s’intéresse aux araignées. Sur leur compte instagram, Baleine sous gravillon partage également depuis peu, le contenu de d’autre professionnel de la photographie, ainsi que de courtes publications.

Antenne Zoo

Comme décrit sur leur chaîne youtube, Antenne zoo est un média de vulgarisation scientifique qui se focalise sur la vie animale. Leur objectif est de présenter aux internautes à travers des épisodes, une espèce animale afin de mieux comprendre son comportement et son mode de vie. Le dernier épisode en date, disponible sur youtube parle de la vigogne. Sur instagram, Antenne Zoo publie régulièrement des informations courtes, souvent insolites sur diverses espèces animales.

Juste De La Biologie

Ce compte instagram est tenu par une professeur de SVT (@maeva_goms) et par un jeune passionné de la nature (@deyanmarkovic). Leur compte instgram, créer au alentour de février 2020 expose à travers des publications illustrées des connaissances sur différentes espèces de plantes, mais également sur différentes espèces animales. Ils proposent également des stories partageant leur conseil lecture ainsi que de film ou série parlant de biologie.

Science et dessin

Le compte instagram résume dans sa description son contenu : de la vulgarisation en dessin. Tout simplement. L’auteur ou les auteurs de ces illustrations, s’expriment à travers de petites bande dessinées avec des personnages très charmant (plantes, animaux). Le compte parle de sujet divers et souvent complexe en seulement quelques scénettes ! Le dernier en date, propose une illustration sur ce qu’est la galère portugaise !  Science et dessin n’hésite pas à citer dans la description de ses publications ses sources et conseils de lecture scientifique. Une manière éducative et ludique qui plaira aux petits et grands.

Science Bleue 

Le compte instagram a été créé en août 2020. Il a pour objectif de proposer aux internautes des informations sur les différentes espèces marines. Les publications de Science Bleue sont composées de quelques illustrations avec en descriptions, divers renseignements sur le sujet. La dernière publication datée du 16 mars 2021, propose d’améliorer son savoir sur les racines et racines-échasses. Le compte instagram possède moins d’abonnés que des prédécesseurs, néanmoins, les publications sont régulières et toujours très instructives !

L’équipe espère vous avoir donné envie de consulter ces différents comptes afin d’alimenter votre soif de culture !

Bien que la vulgarisation scientifique existe pour ainsi dire, depuis toujours, que ce soit à la télévision (C’est pas sorcier), dans la presse, à la radio voire même en bande dessinée (Tu mourras moins bête), la vulgarisation scientifique à travers les réseaux sociaux semble les dépasser. Pourtant, le concept de l’accès libre, pratique et facile via les réseaux à ce type de culture peut exposer quelques problèmes. Notamment, celui de la hyperconnectivité chez les plus jeunes ou encore de la baisse des visiteurs dans les lieux culturels (musée, cinéma, etc.). Ce concept de vulgariser les sciences sur le net peut donc être très critiqué. C’est pour cela, qu’il ne faut pas oublier que l’accès à l’apprentissage et l’éducation sous toutes ses formes peut se faire virtuellement, mais aussi…Physiquement.

Categories
Suivez-nous
Newsletter
En cochant cette case, vous confirmez avoir lu et accepté nos conditions d'utilisation concernant le stockage des données soumises via ce formulaire.
Articles tendances

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *