4.0 out of 5.0 stars

 

Animée par le souvenir de sa mère, l’ingénieuse Fei Fei construit une fusée à destination de la Lune pour prouver l’existence d’une déesse légendaire qui y habiterait.

 

Deux ans après avoir remporté l’Oscar du Meilleur court-métrage d’animation avec Dear Basketball (co-réalisé par le joueur de NBA Kobe Bryant disparu dans un tragique accident d’hélicoptère en janvier dernier), Glen Keane, l’ancien animateur de célèbres personnages Disney comme La Petite Sirène, Aladdin, Raiponce ou encore Tarzan, nous revient avec son nouveau long-métrage intitulé Voyage vers la Lune co-produit par Netflix.

 

Après l’excellent Klaus sorti l’an dernier à Noël, Netflix nous envoie cette fois vers la lune avec son nouveau film d’animation musical réalisé par l’une des légendes du monde de l’animation : Glen Keane, épaulé par John Kahrs, également oscarisé pour le court-métrage Paperman des studios Disney. Dans ce conte coloré, on suit les aventures de Fei Fei, une petite fille animée par des souvenirs douloureux va décider un jour de prouver l’existence d’une divinitée en construisant une fusée et en organisant une expédition vers la lune accompagnée de son petit lapin blanc Cabriole. Ce “voyage vers la lune” va ainsi l’emmener dans un monde féérique et poétique, où elle va faire la rencontre de nouveaux amis.

 

Dès les premières minutes, on est transporté à travers de merveilleux paysages chinois avec des personnages hauts en couleur et magnifiquement animés. Néanmoins, même si les personnages sont drôles et touchants, on regrette cependant que certains d’entre eux sont parfois trop lisses, ce qui n’empêchera pas cependant, de ravir les yeux des enfants.

En revanche, l’un des points forts est sans aucun doute les chansons qui nous rappellent les bons vieux classiques Disney qu’on écoutait lorsqu’on était jeunes. Même si le film manque parfois de rythme, c’est un réel plaisir d’écouter des personnages pousser la chansonnette. Mention spéciale pour la chanson “M’envoler” (Rocket to the moon en VO) avec sa jolie mélodie.

 

Voyage vers la lune est un joli conte musical qui montre la volonté de Netflix à produire des films d’animation et faire face à des mastodontes tels que Disney ou encore Pixar. Glen Keane prouve une nouvelle fois qu’il est vraiment l’un des plus grands maîtres du cinéma d’animation de notre époque.

4_etoiles_plumculture
david_plumculture

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *