Après six saisons menées d’une main de maître par David Hourrègue, le flambeau a été transmis à une nouvelle équipe 100% féminine. L’appréhension des fans sur cette septième saison s’est vite dissipée après la diffusion des premières séquences pour laisser place à un véritable engouement.

Skam, c’est quoi ?

Skam est une série Norvégienne créée par Julie Andem. Elle a été diffusée pour la première fois en 2015, ne s’attendant pas au succès phénoménal qu’elle allait rencontrer. Chaque saison se focalise sur un personnage et aborde de multiples thématiques liées à l’adolescence et bien plus. C’est surtout son mode de diffusion qui a convaincu le public, totalement plongé dans leur quotidien puisque les séquences de chaque épisode sortent en temps réel. C’est-à-dire que s’il se passe quelque chose d’important un mercredi à 14h35, alors il y aura un clip qui sortira ce même jour à cette heure précise. Suivre la série au moment de sa sortie permet donc une immersion totale au cœur de l’univers de Skam.

 

À la suite de l’immense réussite de Skam, des adaptations ont vu le jour dans le monde entier, certaines ayant connu plus de succès que d’autres. À ce jour, on en compte au moins sept et Skam France fait partie de celles qui ont été le mieux reçu. En effet, quand la série originale s’est arrêtée à quatre saisons, Skam France a eu la chance d’être prolongée. Après maintes et maintes négociations, elle a obtenu quatre saisons supplémentaires (pour le moment), c’est donc la première adaptation à pouvoir faire son propre contenu. Après une saison 5 et 6 en demi-teinte, l’annonce des saisons 7 et 8 a fait mouche. Mais finalement, grâce à de nouveaux personnages et une nouvelle équipe aux commandes, cette nouvelle saison s’annonce plus que prometteuse.

Des sujets poignants qui font la force de la série

La saison 3 a marqué un tournant majeur puisque c’est elle qui a fait passer Skam de l’ombre à la lumière. Elle se centre sur Isak, un adolescent éprouvant des sentiments pour un de ses camarades Even. Le thème du coming out, de la sexualité et tout simplement de l’amour sont mis en avant. De nombreuses personnes pourront s’y identifier et se sentir moins seules à un âge où les jeunes peuvent se poser toutes ces questions sans savoir vers qui se tourner. En 2015, il n’y avait pas énormément de représentations de la communauté LGBTQ+ à la télé, c’est pourquoi cette saison était d’autant plus importante. Isak et Even deviendront une icône des couples LGBTQ+ dans le monde des séries tout comme Lucas et Eliott (Skam France) ou encore Robbe et Sander (wtFOCK).

 

D’autres thématiques tout aussi essentielles sont au cœur de la série. Par exemple, la saison 4 de Skam France est portée par une femme noire musulmane. Les problèmes liés au racisme, à la discrimination, à la solitude sont traités. La saison 5 met en avant le handicap invisible lorsqu’Arthur devient malentendant. Se pose alors la question de l’acceptation de soi, du regard des autres, d’apprendre à vivre avec ce handicap. Toutes les saisons prônent l’amour et l’amitié où les amis ont un rôle extrêmement important voir pilier. La scène du coming out d’Isak est devenue emblématique grâce à la réaction qu’a eu son meilleur ami et de la discussion qui s’en est suivie. De nombreuses séquences sont devenues clés par les sujets qu’elles abordaient ou la façon dont tout était tourné. Vivre avec le protagoniste permet de mieux le comprendre peu importe ses doutes et ses erreurs. La saison 7 fait fort en mettant en lumière un sujet très peu abordé, le déni de grossesse.

La saison 7, retour à l’essence même de Skam

Après une saisons 6 mitigée, s’éloignant un peu trop de l’esprit de Skam, la saison 7 avait un challenge à relever : redonner à Skam France l’esprit de la série originale. Malgré les doutes, elle a parfaitement réussi à se renouveler grâce aux nouveaux personnages introduits dans la saison précédente. Même s’il a été difficile de s’attacher à eux au début, ils ont à présent convaincu les téléspectateurs. Dans un temps aussi difficile qu’aujourd’hui, le public avait besoin de lumière et non pas de sombrer encore plus avec la télévision. La série a alors choisi de ne pas parler du covid ou du moins très peu : adieu personnes masquées, gestes barrières, isolement, c’est un vrai bonheur de pouvoir s’évader le temps d’un épisode.

 

Cette saison se focalise sur le déni de grossesse, thématique que l’on ne voit que très peu, encore moins quand cela concerne des adolescents. C’est Lucie Fagedet qui incarne le rôle de Tiffany, héroïne de cette nouvelle saison. Elle a fait un déni de grossesse et se retrouve perdue face à ce qu’elle a subi. Heureusement, elle pourra compter sur un entourage bienveillant fait de nouvelles rencontres, mais devra aussi faire face à un environnement toxique. Même si les problèmes sont toujours présents, cette saison reste très douce et remplie d’espoir. En parallèle, elle aborde d’autres sujets comme la transidentité (porté par l’acteur transgenre Sohan Pague), l’amitié toxique, l’abandon, et bien d’autres à découvrir. Pour l’instant, seuls cinq épisodes ont été diffusés, mais la suite s’annonce prometteuse. Quand une saison de Skam commence aussi fort, il faut être sûr que le reste va suivre, prête à nous livrer les histoires les plus bouleversantes.

Même si la série représente des personnages adolescents, elle ne s’adresse pas uniquement à un public jeune. Tout le monde devrait regarder cette série par la multitude de thèmes qu’elle aborde et sa façon de le faire, il n’y en n’a pas deux comme ça.

eleonore_plumculture
Categories
Suivez-nous
Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Erreur : aucune publication trouvée.
Newsletter
En cochant cette case, vous confirmez avoir lu et accepté nos conditions d'utilisation concernant le stockage des données soumises via ce formulaire.
Articles tendances

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *