Le vendredi 12 mars dernier avait eu lieu la 46ème Nuit des César dans la prestigieuse salle de L’Olympia et diffusée en direct sur Canal+. Une nuit placée sous le signe de la pandémie, de l’humour, de petits tacles envers le gouvernement et le sacre d’Albert Dupontel avec son film Adieu les cons.

Les César post-2020

Après une année 2020 marquée par la fermeture des salles de cinéma, le monde du 7ème art déroulait son tapis rouge pour la 46ème Nuit des César. La comédienne Marina Foïs a eu la tâche difficile d’exercer son rôle de maîtresse de cérémonie durant cette soirée, en compagnie de Roschdy Zem en président et Benjamin Biolay en chef d’orchestre. 

 

Après une année 2020 chaotique pour l’industrie du cinéma, les prises de parole engagées ont été au coeur de cette 46ème Nuit, dont la plus marquante fût celle de Corinne Masiero, vêtue d’une “fausse peau d’âne” (en référence au film avec Catherine Deneuve) pour finir ensuite entièrement nue sur scène pour dénoncer avec humour l’abandon de la culture par le Gouvernement.

 

Du côté des lauréats, Albert Dupontel a littéralement cassé la baraque avec pas moins de 7 trophés avec son film Adieu les cons. Sami Bouajila a été sacré meilleure acteur pour Un Fils, tandis que Laure Calamy (Dix pour cent) a remportée le César de la meilleure actrice pour son rôle dans l’excellent Antoinette dans les Cévennes. Un César anniversaire pour la troupe du Splendid ainsi qu’un César d’honneur à titre posthume pour le regretté Jean-Pierre Bacri, disparu en janvier dernier, qui a ému les internautes et le cinéma français.

 

Et pour couronner le tout, la diversité avait fait l’ouverture de cette édition 2021 avec Fathia Youssouf (Mignonnes) et Jean-Pascal Zadi (Tout simplement noir) comme meilleurs espoirs .

Le palmarès complet !

Meilleur film : Adieu les cons

Meilleure réalisation : Albert Dupontel, Adieu les cons

Meilleur acteur : Sami Bouajila, Un fils

Meilleure actrice : Laure Calamy, Antoinette dans les Cévennes

Meilleure actrice dans un second rôle : Emilie Dequenne, Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait

Meilleur acteur dans un second rôle : Nicolas Marié, Adieu les cons

Meilleur espoir féminin : Fathia Youssouf, Mignonnes

Meilleur espoir masculin : Jean-Pascal Zadi, Tout simplement noir

Meilleur scénario original : Adieu les cons

Meilleure adaptation : La fille au bracelet

Meilleurs costumes : La bonne épouse

Meilleurs décors : Adieu les cons

Meilleure photographie : Adieu les cons

Meilleur montage : Adolescentes

Meilleur son : Adolescentes

Meilleure musique originale : La nuit venue

Meilleur premier film : Deux

Meilleur long-métrage d’animation : Josep

Meilleur court-métrage d’animation : L’heure de l’ours

Meilleur film étranger : Drunk

Meilleur court-métrage : Qu’importe si les bêtes meurent

Meilleur documentaire : Adolescentes

César des lycéens : Adieu les cons

César d’honneur : Jean-Pierre Bacri (posthume)

César anniversaire : la troupe du Splendid

Même si cette 46ème Nuit des César avait un arrière-goût amer à cause de la pandémie, on ne pouvait que se délecter de voir l’industrie du cinéma français “réunie” pour une seule et même cause : la réouverture des salles de cinéma !

david_plumculture

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *